vendredi 21 septembre 2018

"Adolf Hitler Schule / HJ-Köperbluse" (1934-1945) Photos Collection Privée

"Adolf Hitler Schule / HJ-Köperbluse" (1934-1945):

En 1934, la règlement de la "Hitlerjugend" introduit le blouson dit "HJ und DJ-Köperbluse, kurze form mit seitenhaken" en tout point semblable à la "SA-Diensthemd" utilisé par les hommes de la "Sturmabteilung", "Politischen Leiter", "NSKK", "NSFK", etc...
Ce blouson se ferme donc par trois boutons en bakélites brunes et possède des crochets au niveau de la taille pour le port du ceinturon.
La "HJ-Köperbluse" comme son homologue SA est réalisée en coton brun.


Les boutons sont en bakélites brunes et portent la mention "HJ/DJ".


Au dos on retrouve le code et sigle du RZM "A9".


Les boutons sont maintenus via des attaches nickelés permettant d'être enlevés lors du nettoyage du blouson. Ce système se retrouve sur les "Drell-Jacke" de la HJ et autres effets treillis paramilitaires ou de l'armée.


L'intérieur du blouson, possède des renforts en coton blanc.
On retrouve à l'intérieur l'étiquette du RZM et le tampon d'une école HJ.

 
Dans le col de la "HJ-Köperbluse", se retrouve inscrit à l'encre noir les tailles "46/37" du blouson.


En dessous du col sur la partie en coton blanc, on retrouve les tailles inscrites "46/37" et un tampon carré portant les lettres "AHS.". Les lettres "AHS" signifiant "Adolf Hitler Schule".
Les "AHS" furent fondées le 20 Avril 1937, jour du 48ème anniversaire d'Hitler par le "Reichsleiter Dr Ley" avec la coopération du "ReichjugenFührer B.Von Schirach" visent à rassembler la jeunesse pour en faire l'élite du IIIème Reich et prévoient l'ouverture de cinquante établissements. En 1941, seulement dix ouvriront et fin 1943, les "AHS" accueilleront seulement 2027 élèves.Les "AHS" seront concurrencés par les "Nationalpolitische Erziehungsanstalten" abrégées par "NAPOLA" ou "NPEA" qui eux obtiendront de meilleurs sucés.


L'étiquette RZM est cousue dans la doublure blanche au niveau de la taille, cette dernière est brune avec écriture blanche (1936-1945).
Elle porte la mention "HJ.-Köperbluse nach Vorschrift der RJF" et le logo des jeunesses Hitlériennes (losange à croix gammée) se retrouve sur l'étiquette. Au niveau du "Hersteller" (fabricant), on trouve le code "H 1137".
La lettre "H" signifie "Handelvertreter" (agent commercial) et le chiffre "1137" au numéro de contrat. Malheureusement les listes des numéros de contrat ne sont pas encore connues à l'heure actuelle.

 
Une photo (du net) présentant de la "HJ-Köperbluse" tel quelle est décrite dans le "RZM Herstellungsvorschriften" de 1936 .

vendredi 17 août 2018

"BDM Fahrtenbluse" (1935-1945) Photos Collection Privée

"BDM Fahrtenbluse" (1935-1945):

Fut adoptée Juin 1935, de son vrai nom "BDM Fahrtenbluse". Elle est de couleur grise car moins salissantes que les chemisiers blancs et sont donc plus adaptées aux activités de randonnées,de campements, etc... proposés pour les jeunes filles de  14 à 18 ans servant dans les "Bund Deutscher Mädels".
Il existe également une variante de ce type de chemisier reconnaissable à l'emplacement des boutons sur le flanc, il s'agit d'un modèle spécifique destiné à la "JungMädel im Bund deutscher Mädel in der HJ" abrégé en "JM" pour les jeunes filles de 10 à 13 ans.



Les "Fahrtenbluse" qu'il soit pour "BDM" ou "JM" sont tous réalisées en "Trikotstoff", un gros plan du tissu permet de distinguer la trame le composant.
A savoir qu'il existe différentes variantes de fabrication de ces chemisiers, reconnaissables par la confection de l'effet et de l'étiquette RZM.


Ce chemisier est en taille 42, comme l'indique l'étiquette au niveau du col.


Les boutons blancs BDM/JM en bakélites et portent au dos le marquage du RZM ,"A9". A noter que la "Bluse" ne comporte pas de boutons au niveau des poches comme certaines "JM Fahrtenbluse" ou autres variantes de fabrication.


La "BDM Fahrtenbluse" est une pièce neuve de stock comme le montre l'étiquette RZM encore accrochée au bouton. Cette dernière porte la mention "BDM / J.M Bluse nach Vorschrift der ReichsJugendFührung" et au niveau du "Hersteller" on retrouve (écrit au crayon de papier) le code "B19". Ce code correspond au "Herstellung von Trikotbraunhemden" soit les fabricants réalisant des effet à base de "Trikotstoff" pour les formations du NSDAP. La série de chiffre se trouvant après ce code, étant partiellement illisible il est donc impossible d'identifier le fabricant.



Pour illustrer ce poste, voici une photo d'époque (du net) montrant le port d'une "Fahrtenbluse" ici le modèle pour "JungMädel" (jeune fille de 10 à 14 ans).
On reconnaît la "Fahrtenbluse" par sa couleur plus foncée que le chemisier blanc.
Il est a noter, qu'il existe une "JungMädel Fahrtenbluse" (moins courant que le modèle BDM), se différenciant de celle présentée par une série de boutons en bas du chemisier pour maintenir la jupe.


vendredi 6 juillet 2018

"BDM-Weste" (1936-1945) Photos Collection Privée

"BDM-Weste" (1936-1945):

De son vrai nom "BDM-Kletterweste", elle est en suédine de couleur brune, se fermant par six boutons en bakélites et possédant quatre petites poches.
Il existe une variété de vestes BDM entre les modèles officiels validés par le RZM , les fabrications privées de qualité supérieur produites par des tailleurs ou encore les modèles réalisées par la famille.
La raison d'une telle diversité de veste est dut tout simplement au coût des modèles règlementaires validés par le RZM.
En effet, les familles n'ayant pas toujours les moyens d'habiller réglementairement leurs enfants, passées outre la réglementation en utilisant des effets proches des modèles règlementaires. On retrouve cette pratique pour bon nombre de pièces de la HJ, des chemises d'été en passant par les différentes sortes de brodequins.

Ce type de veste est l'élément "phare" pour les BDM, tout comme l'est la "Sommerhemd" chez les garçons. On retrouve ce type de veste portée à presque toutes les saisons et à diverses occasions comme lors des parades, en passant par les sessions de "Landjahr" ou encore lors des sports d'hivers.



Tout comme les boutons d'uniformes des garçons portent la mention "HJ/DJ", les vestes BDM portent elles la mention "BDM/JM".
Les lettres "JM" correspondent au "Jungmädel" organisme pour les jeunes filles de 10 à 14 ans (équivalent de la "Deutsche JungVolk" pour les garçons) et les lettres "BDM" pour "Bund Deutscher Mädel" pour les jeunes filles de 14 à 18 (équivalent de la "Hitlerjugend" chez les garçons).



Les boutons portent tous au dos le sigle et le code du RZM sous la forme "A9-3". La lettre "A" signifie "Ausrüstung" pour équipement marqué / réglementaire, le chiffre "9" correspond au code des objets en bakélite et le chiffre "3" au fabriquant "Lauer, Nürnberg".
 
 
 
Sur le bras gauche, on retrouve sous la forme d'un triangle noir à écriture blanche le "Gebiet" ici "Nord Nordsee".
Contrairement aux garçons qui portent le brassard (pour les plus de 14 ans), chez les filles cela se traduit par un losange aux couleurs allemande avec croix gammée symbole de la HJ, juste en dessous du triangle. Les coutures des insignes sont faites "mains" le plus souvent rencontrées pour ces vestes, mais l'on observe aussi des montages "machine" et même dans certains cas l'utilisation de boutons pressions pour enlever les insignes lors du lavage de la veste.
 
 
L'intérieur de la veste est en satiné brun. Satiné que l'on retrouve dans bon nombre d'effets paramilitaires notamment dans les "Dienstrock" de "Politische Leiter", de la SA et de la HJ.
 
 
Au niveau du col, on retrouve l'étiquette de taille ici "42".
 
 
A l'intérieur de la veste, se trouve une étiquette RZM du second type (1936-1945) avec écriture blanche sur fond brun.
On notre la présence du losange de la HJ et la mention "BDM.-Weste nach Vorschrift der Reichs-Jugend-Führung" signifiant veste BDM d'après le règlement du chef de la HJ, montrant ainsi que cet effet est en tout point réglementaire.
L'emplacement de l'étiquette RZM peut varier en fonction des fabriquant (en bas de la veste, au niveau de la poche interne, dans la poche interne, etc...).
 

vendredi 22 juin 2018

"DJ-Führermütze" (1936-1945) Photos Collection Privée

"DJ-Führermütze" (1936-1945):

La "DJ-Führermütze" est adopté en 1936, mais est destiné au cadre de la "Hitlerjugend". La coiffe est en tout point semblable au modèle d'hiver HJ, elle est drap de couleur noire et possède une fermeture a anneau demi-lune.
Les premières "DJ-Führermütze" sont des "HJ-Winterdienstmütze" modifiées par l'ajout d'un liserer argent et d'un "NSDAP Adler" qui remplace le "HJ-Mitgliedsabzeichen". Il faut attendre 1938, pour qu'une coiffe officielle pour cadre de la DJ soit créée son nom "Dienstmütze der DJ Führerschaft".
Cependant bien qu'une coiffe officielle fut adoptée, on observe encore tout au long de la guerre des "HJ-Winterdienstmütze" modifiées en "DJ-Führermütze".
Elle se porte aussi bien avec la tenue d'hiver "Winterbluse" comme la "Braunhemd", des effets spécifiques de cadres comme la "DJ-FührerBluse" et certaines photos attestent de son utilisation avec des effets treillis spécifiques HJ.






Comme l'indique le règlement, le "HJ-Mitgliedsabzeichen" est remplacé par le "NSDAP Adler". Sur certaines coiffes on retrouve des aigles de képis SA voir parfois des aigles de la Heer.


Le liserer argent est réalisé en fil d'aluminium tressé. Il existe deux variantes de cette coiffe avec une à liserer argent l'autre liserer or. La tresse en aluminium est destiné aux grades de "Jungbannführer" et le modèle avec tresse or aux membres de l'état major HJ.


Comme il se doit pour les "Wintermütze" réglementaires, l'attache en demi-lune porte aussi le code du RZM. Ici on trouve le code RZM "M5/257" pour "Julius Grefe GmbH, Dahle u. Altena".
La lettre "M" signifie "Métal", le chiffre "5" aux accessoires d'uniforme et le nombre "257" au fabricant.


L'intérieur des modèles réglementaires RZM, possède aussi une particularité bien spécifique.
En effet, l'intérieur noir est matelassé quadrillé et cousu sur les côté la basane en cuir.



Comme tout effet réglementaire qu'il se doit, la "Wintermütze" porte aussi l'étiquette RZM sous la partie en cuir.
Celle-ci est du modèle 1936-1945 brune avec écriture blanche, elle porte la mention "Mütze für HJ-DJ", ce qui prouve bien qu'il s'agit d'une coiffe d'hivers HJ modifiée. Les "Dienstmütze der DJ Führerschaft" de 1938, portent généralement la mention "Tuchmütze".
Au niveau du "Hersteller" se trouve le tampon "308" identifiant le fabricant "Karl Klecek, Wien".



Pour finir une photo d'époque du net illustrant le port de cette coiffe.
Ici ce jeune membre des "HJ Gebiet Stab" (confère lettre G sur ses pattes d'épaules), arbore une "Führermütze" proche du modèle que je vous présente, il s'agit probablement aussi d'une coiffe d'hiver HJ modifiée.
L'uniforme qu'il porte est une "Drell-Jacke" sur laquelle il a cousu ses différents insignes et port de décorations, bien que le règlement l'interdit.


vendredi 11 mai 2018

"HJ-Winterdienstmütze" (1935-1945) Photos Collection Privée

"HJ-Winterdienstmütze" (1935-1945):

Adoptée en 1935, la coiffe d'hiver de la HJ de son vrai nom "HJ-Winterdienstmütze" est réalisée en drap de couleur noire et complète la "Winterbluse" de couleur "Dunkelblau" et le pantalon de ski "ÜberfallHose SkiTrikot" adopté en 1937.
Cette coiffe extrêmement populaire chez la population civil des années trente, deviendra l'une des coiffe les plus représentative des membres de la "Hitlerjugend". De nombreuses confection civiles seront proposées par les fabricants pour remplacer l'achat du modèle réglementaire RZM, ce qui explique une grande diversité de coiffe civil utilisée par les HJ. Elle sera aussi bien porté par les "Pimpf" de la "Deutsche Jungvolk" que par les adolescents de la "Hitlejugend".




 
 
La coiffe porte le "HJ-Mitgliedsabzeichen", il s'agit ici du modèle spécifique du fabricant "Matthias Salcher & Söhne, Wagstadt" sous le code RZM "M1/136". La lettre "M" signifiant "Métal", le chiffre "1" les insignes du NSDAP et le nombre "36" au fabricant cité.
Au départ l'insigne des "HJ-Winterdienstmütze" est en fer émaillée, par la suite il sera remplacée par un modèle tissé Bevo.
Etant donné la popularité de cette coiffe en Allemagne et sa facilité de dénazification, bon nombre de coiffe réglementaire seront ainsi réutilisées par la population civile dans l'Allemagne d'après 1945.



Une des spécificités des modèles réglementaires RZM, se retrouve dans son système de fermeture en demi-lune.



Comme il se doit pour les modèles réglementaires, l'attache en demi-lune porte aussi le code du RZM. Ici bien que faiblement visible, on trouve le code RZM "M5/257" pour "Julius Grefe GmbH, Dahle u. Altena".
Vers 1943-1944, l'attache spécifique demi-lune sera remplacée par un bouton grenelée en aluminium avec RZM au dos.



L'intérieur des modèles réglementaires RZM, possède aussi quelques particularité bien spécifique.
En effet, les coutures interne formant des losanges et le cuir sur le côté est assez spécifique des fabrications RZM.



Bien qu'au départ réalisé en cuir, la basane interne sera au fur et à mesure de la guerre remplacée par du carton, puis totalement supprimée sur les derniers modèles "HJ-Winterdienstmütze".


Comme tout effet réglementaire qu'il se doit, la "Wintermütze" porte aussi l'étiquette RZM sous la partie en cuir. Celle-ci est du modèle 1936-1945 brune avec écriture blanche, elle porte la mention "Mütze für HJ-DJ".
Au niveau du "Hersteller" se trouve le tampon "13" identifiant le fabricant "Kahns Strandfahnen u. Wimpelfabrik" basé à "Lubeck".
Il obtiendra sa licence de production en 1934 et lui sera retiré le "10.04.1936". Il ré-obtiendra sa licence le "18.12.1937", qu'il gardera jusqu'à la fin de la guerre.



Pour finir, une célèbre photo du net illustrant le port des "HJ-Winterdienstmütze".
Sur cette photo on retrouve trois variantes de "Wintermütze".
Outre les modèles de confection civil reconnaissable à leur attache de fermeture carrée, on retrouve également les coiffes d'hivers réglementaires. Deux comportent leur anneaux en demi-lune à gauche et une à droite. Remarquez que deux des jeunes HJ, ont remplacés le "HJ-Mitgliedsabzeichen" par le "NSDAP Adler" du premier type 1929-1936.