vendredi 22 mars 2019

"Halstuch nach Vorschrift der RJF" (1936-1945) Photos Collection Privée

"Halstuch nach Vorschrift der RJF" (1936-1945):

Le "Halstuch" réglementaire des "Hitlerjugend" fait partie des éléments "uniformologiques" représentatifs de cet organisme comme la "Braunhemd" ou encore le "Kniehose".
Cependant ce foulard n’est pas propre à la HJ. En effet, il faisait déjà partie de l'uniforme d'organisme de la jeunesse allemande des années 1920-1930 comme les "Wandervögel" ou d'autres organismes de jeunesse étrangères en France ou en Espagne.
De forme triangulaire et mesurant approximativement 110x70cm, il se noue autour du cou et est maintenu via une bague en cuir.
Il se porte toujours par dessus la "Braunhemd" ou la "Köperbluse", on le retrouve également porté en dessous d'autres effets comme la "Winterbluse".



Le "Halstuch" est réalisé en "Baumwollsatin", cette satinette noire est d'ailleurs la même utilisée pour la confection des shorts de sports des HJ et BDM.


Comme tout effet réglementaire paramilitaire, le foulard possède lui aussi son étiquette RZM noire avec écriture blanche.
On y retrouve la mention "Halstuch nach Vorschrift der ReichsJugendFührung" ainsi que le code "B20 / 35".
Le code "B20" est le code spécifique des "Herstellung von Krawatten" (fabricants de cravates et foulards) et le chiffre "35" correspond au fabricant "Weller & Staudenmaier GmbH, München".
Bien qu'ayant un coût de vente assez faible de 65Rpf en 1936, 55 Rpf en 1939, le NSDAP autorisait l'utilisation de foulards de confection civile possédant la même taille et un tissu similaire aux modèles réglementaires RZM.


vendredi 15 février 2019

"Weiße Marine-HJ Arbeitshose" (1936-1945) Photos Collection Privée

"Weiße Marine-HJ Arbeitshose" (1936-1945) :

Tout comme une branche motorisée de la HJ existait, une branche maritime, la "Marine-HJ" fut également créée. Son rôle former les jeunes membres de la "Hitlerjugend" à devenir de futur "Matrose" pour la "Kriegsmarine".
C'est ainsi que des uniformes, coiffures et autres insignes spécifiques apparurent pour cette branche de la HJ. Une grande partie de leurs uniformes étaient calqués sur celui de leurs ainés de la marine.
Ainsi tout un ensemble de corvées fut adopté par la "Marine-HJ".

Ce pantalon de pont utilisé par la branche maritime des "Hitlerjugend" est réalisé en lin tressé.
Effet de la marine reconnaissable via son système de déboutonnage assez particulier typique des pantalons de marins appelés "Klappenhose".




Un gros plan sur la constitution du tissu. Le tissu est tressé comme sur les effets "drillich" réglementaires.


Un détail des boutons dit cuvettes comme sur les "zeltbahn".


Le pantalon se serre via un cordon situé dans le dos.


Ce pantalon est une pièce neuve de stock, comme le montre cette étiquette carton de taille "38".
Un gros lot de ces pantalons fut retrouvé dans les années quatre vingt dans la ville maritime de Hamburg, certains exemplaires furent également trouvés en Alsace.
A noter que des pantalons identiques mais en état portés, furent retrouvés également dans l'Ouest et le Nord de la France. Une réutilisation pour les "Matrose" de la "Kriegsmarine" n'étant pas à exclure.



A l'intérieur, on retrouve également l'étiquette de taille "38".


Le pantalon possède l'étiquette du RZM du second type brune avec écriture blanche apparue dès 1936. Elle porte la mention "Hose" et le code spécifique de la provenance fournisseur en "D2".
A noter qu'il existe une autre variante d'étiquette RZM (noire avec écriture blanche) et comportant le losange de la Hajot, pouvant se trouver sur ce type de pantalon.



On remarque que le pantalon possède en surcharge, un tampon violet portant la mention "Drell" (treillis). Il est fort probable que ce pantalon fut utilisé comme un équivalent pour compléter les tenues treillis arborées par d'autres branches que la "Marine-HJ".


En plus de l'étiquette RZM, on retrouve les initiales "AHS" pour "Adolf Hitler Schule", ces écoles utilisaient aussi des tenues treillis.
A l'heure actuelle, on ne connaît pas encore la raison de la présence de ce tampon car tous les "Marine-HJ Arbeitshose" ne le possèdent pas.
Une théorie plausible apparue après discussion sur les forums étrangers, soutient l'hypothèse que les "AHS" obtinrent auprès de la "Marine-HJ" des stocks conséquents de ces tenues treillis pour équiper leurs écoliers.
Il faut savoir que malgré les budgets importants attribués au AHS, ces écoles restaient déficitaires, c'est d'ailleurs l'une des raisons (en plus du manque d'élèves) qui eut pour résultat que peu de classes ouvrir.



Photo d'époque (provenant du net) illustrant le port du "Weiße Marine-HJ Arbeitshose" chez un membre de la "Marine-HJ".



vendredi 4 janvier 2019

"SkiHose" (1937-1945) Photos Collection Privée

"SkiHose" (1937-1945) :

L'uniforme d'hiver est adopté le "15 Octobre 1937" et autorisé à être porté du 14 Octobre au 15 Avril.
Le pantalon est en laine de couleur "Dunkelblau" (bleu nuit), comme la "Winterbluse", la coiffe d'hiver "Wintermütze" à anneau en demi-lune est quant à elle de couleur noire. Il existe quelques variantes de teinte tolérée par le RZM (+ ou - 5 %) allant du bleu nuit au "presque noir".
Le nom exact de ce pantalon est "ÜberfallHose SkiTrikot".
La difficulté de trouver ce type de pantalon, réside dans le fait que bon nombre de ces derniers (en plus des autres effets d'hiver) seront réutilisés par les civils dans l'après guerre. Beaucoup d'entre eux furent teintés et l'étiquette RZM supprimée.



L'ensemble des boutons sur le pantalon sont en bakélites noires et portent la mention "HJ-DJ" au dos on trouve le sigle et code du RZM "A9".


Comme l'ensemble des pantalons de la HJ, le "SkiHose" possède des passants pour maintenir le ceinturon.


Une vue de l'intérieur du pantalon, qui possède une étiquette RZM 1er type 1934-1936.


L'étiquette RZM est un modèle 1er type caractérisé par sa couleur brune et son écriture blanche, par la suite elles seront blanches avec écriture noire. On retrouve le logo de la "Hitlerjugend" attribuant ce pantalon à cet organisme. Il porte la simple mention "Hose" qui par la suite sera remplacée par le terme "ÜberfallHose SkiTrikot".
On note la présence du code "D2" qui indique que le pantalon provient d'une "Konfektionsbetriebe und Kleiderfabriken" soit une entreprise de confection de vêtements.



A l'intérieur du pantalon, se trouve un tampon de coupe avec logo du RZM et losange de la "Hitlerjugend" ainsi que la dénomination de l'effet "Ski-Trikot".


Pour finir une vue de l'uniforme réglementaire d'hiver d'un jeune Hajot, il se compose :
- De la "Wintermütze" noire avec anneau demi-lune, modèle réglementaire RZM.
- De la "Winterbluse" de couleur bleu nuit, modèle réglementaire RZM.
- Du "ÜberfallHose SkiTrikot", modèle réglementaire RZM.


vendredi 28 décembre 2018

"StiefelHose W" (1936-1945) Photos Collection Privée

"StiefelHose W" (1936-1945):

Il s'agit d'un "StiefelHose" soit un pantalon de cavalier destiné en théorie pour les cadres de la "Hajot".
Cependant le port de ce dernier se généralisera avec d'autres tenues comme la "Winterbluse" (blouse d'hiver) "Sommerhemd" (chemise d'été) ou encore la "Drell-Jacke" (veste treillis), on observera même son utilisation chez des petits gradés. Mais normalement, il se porte avec les "Dienstrock" (veste de service) brune ou noire chez les cadres supérieurs.

Le pantalon est en laine noire et possède des boutons en fer peint. Il existe une variante de ce pantalon que l'on peut qualifier de précoce (1934-1936), surnommé "Cordhose" à cause d'une méthode de tissage Anglaise (Corduroy).




Comme le "Kniehose" , on trouve la présence de passant permettant de maintenir le ceinturon.


Comme sur d'autres effets de la HJ, le pantalon possède des boutons portant les lettres "HJ/DJ" entourés d'une feuille de chêne, au dos se trouve le sigle du RZM.


Le bas du pantalon se ferme par une série de boutons eux aussi marqués "HJ/DJ". Certaines variantes de ce pantalon, se ferment via des lacets de serrage.


L'intérieur du pantalon possède des renforts en tissu blanc.


Le pantalon possède une étiquette RZM du second type (1936-1945) blanche avec écriture noire. On note la présence du losange à croix gammée (symbole de la HJ) montrant l'attribution spécifique de ce pantalon à cette formation. L'étiquette RZM porte la mention "StiefelHose W" qui signifie pantalon de cavalier. Le "W" nous renseigne sur la composition de ce dernier "Wolle" (laine), les modèles dit "précoces", portent quant à eux les lettres "BW" pour "Baumewolle" (coton).


L'intérieur du pantalon, se trouve des tampons de coupe que l'on plaçait à tous les mètres sur les rouleaux de tissu réglementaire du NSDAP.


Le premier tampon correspond au logo du fabricant avec ses initiales.



Le second tampon, certifie la qualité du tissu, sa validation pour l'utilisation dans la confection d'effets par le RZM et le NSDAP.


Une photo du net, illustrant le port de ce type de pantalon chez un petit gradé de la HJ.
Le "StiefelHose" est associé à la chemise d'été "Braunhemd" et au "RZM Marschstiefel".

vendredi 14 décembre 2018

"Kniehose" (1936-1945) Photos Collection Privée

"Kniehose" (1936-1945):

Le "Kniehose" traditionnel en tissu noir fait partie de la silhouette la plus connue des "Hajot" durant l'été,  accompagné en théorie de la "Sommerhemd" et la "Sommermütze".
Cependant de nombreuses photos d'époque attestent le port de ce short avec d'autres effets réglementaires de la HJ telle la "Drell-Jacke" ou encore la "Winterbluse".




Comme les pantalons de la HJ, le "Kniehose" possède aussi des passants permettant de maintenir le ceinturon.


L'ensemble des boutons de ce short ne sont pas les modèles portant la mention "HJ/DJ" mais ceux du "Deutsche ArbeitsFront" (roue dentée avec croix gammée).
Il faut savoir que l'utilisation de ce type de boutons se retrouve chez beaucoup d'autres effets réglementaires des formations du NSDAP de la NSKK en passant par la Allgemeine SS. Probablement une utilisation de boutons de stock par le fabricant. Ils portent tous au dos le sigle du RZM et un code précoce en "A39".



Une vue de l'intérieur avec les renforts en coton blanc.


On retrouve l'étiquette de taille ici "44".


Enfin montrant que l'effet est réglementaire, on retrouve l'étiquette RZM. Celle-ci est de couleur blanche avec écriture noire donc du type 1936-1945, elle ne comporte plus le symbole de la HJ (losange avec croix gammée) ce qui prouve bien qu'il s'agit d'une production d'après 1936.
On note la présence du code "D2" qui indique que le pantalon provient d'une "Konfektionsbetriebe und Kleiderfabriken" soit une entreprise de confection de vêtements.
Il existe un autre modèle de short de la HJ en coton "côtelé" dit tissage "Corduroy" (méthode de tissage Anglaise), qui serait pour certain collectionneur un modèle précoce (1934-1936) comme les pantalons "Cordhose" pour cadre de la HJ.